Atelier de découpe de viande de porc et salaisons

F396- B396 – IMPORTATION - EXPORTATION

Situé à Vaux-sur-Sûre au cœur de l’Ardenne belge, entre Bastogne et Neufchâteau, véritable creuset pour la charcuterie de renom,

les établissements Hartman sont spécialisés depuis plusieurs générations dans le désossage et la découpe de porcs.

Trois générations d’hommes ont mis sur pied cette société.

  • Quand, en 1925, Edouard Hartman ouvre sa boucherie à Vaux-sur-Sûre, il ne savait pas encore à quel point cette initiative marquera la région de son empreinte économique.
  • 1933 – Edouard se lance exclusivement dans le commerce de porcs vivants.
  • 1950 – La ferme est transformée en abattoir privé.
  • 1961 – Celui-ci est agrandi et le Ministère de la Santé Publique lui confère le titre « d’abattoir le plus propre de la région ». Une nouvelle chaîne d’abattage est construite.
  • 1971 – Ultra moderne, elle sera visitée par tous les concurrents belges et étrangers.
  • 1992 est une année décisive.

L’entreprise supprime l’abattage pour se consacrer exclusivement à la découpe et au désossage des porcs.

Depuis, Jean-Pol, petit-fils d’Edouard, n’a cessé de chercher à se diversifier.

Il décide, alors, de mettre un nouvel atout de son côté :

« Le Délice de la Sûre », jambon cru, séché et légèrement fumé fabriqué à la méthode artisanale.

C’est, ainsi, qu’apparaîtront les salaisons.

Et, de fil en aiguille, d’autres produits sont venus se greffer tels que jambons cuits, saucissons, pâtés, boudins, tête pressée

  • 2010 – Leur nouveau défit prend forme : un magasin de détail au coeur de Bastogne, centre névralgique du jambon d’Ardenne.
    C’est, ainsi, que le 1er mai 2010, Jean-Pol Hartman et Marie-France inaugurent : Le Musée du Cochon.

Les établissements Hartman n’ont cessé de se développer et de s’adapter le mieux possible aux exigences des diverses situations économiques pour devenir ce que l’on appelle une ancienne maison.

Dans la famille Hartman c’est une tradition que de produire une viande de porc de qualité.